Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : A nous la pige !
  • A nous la pige !
  • : Journaliste multimédia, voici quelques uns de mes articles publiés. Ce press book en ligne me permet de vous présenter mon travail. N'hésitez pas à me contacter.
  • Contact

Synopsis

Journaliste curieuse et force de proposition, je tiens à votre disposition les synopsis suivants. Rédacteurs en chef, si l'un d'eux pourraient être pertinent pour votre média, n'hésitez pas à me contacter.

 

  • Coton-tige : une pollution tombée dans l'oreille d'un sourd ? - Par Perrine ROUX
  • Ortie, la plante à tout faire - Par Perrine ROUX

Recherche

Droit d'auteur

Attention : La reproduction et l'utilisation des documents textes et photos publiés sur ce site sans l'accord express et écrit des auteurs est strictement interdit. Conformément au droit de la propriété intellectuelle, toute reproduction, utilisation ou diffusion de copies est expressément interdite et sanctionnée pénalement.

À nous la pige !

Bienvenue sur À nous la pige !

 

Je suis journaliste multimédia (print, web et radio).  À nous la pige est mon pressbook en ligne. Vous pourrez y consulter certains de mes articles publiés. Toujours à la recherche de nouveaux sujets et de nouvelles collaborations, j'attends vos propositions et commentaires. Désireuse d'intégrer une rédaction ou un service de communication, je me tiens à votre disposition.

 

N'hésitez pas à me contacter.

Bonne lecture !

Catégories

22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 10:00

La mise en sécurité des ascenseurs a fait l'objet d'un nouveau décret, le 7 mai dernier. Cette fois-ci, il est question de mise en concurrence des ascensoristes.

 

Le décret du 7 mai 2012 n'impose pas de nouvelles contraintes en matière de mise en sécurité des ascenseurs, ni de modification du planning des travaux. Cette fois-ci, se sont les rapports entre propriétaires et professionnels qui sont réglementés, pour favoriser la mise en concurrence.

 

Protéger les propriétaires

L'obligation de travaux et les contrats d'entretien passés avec les ascensoristes limitaient la marge de manœuvre des propriétaires dans le choix d'un professionnels, les empêchant par la même de faire jouer la concurrence.

 

Le décret du 7 mai 2012 a ainsi pour objectif de fluidifier cette concurrence, mais aussi d'améliorer la qualité de l'entretien et des contrôles techniques. Ainsi, les propriétaires pourront plus facilement changer d'opérateur pour leurs travaux de mise en sécurité, mais aussi pour les visites d'entretien et de contrôle. Par exemple, le décret prévoit que les fabricants doivent fournir les outils et pièces spécifiques et les accompagner d'une notice.

 

Le décret entre en vigueur le 1erjuillet 2012 (sauf certains cas particuliers).

 

Le contrat d'entretien

Afin de protéger le propriétaire, le décret prévoit les clauses minimales qui doivent figurer dans le contrat d'entretien. Ainsi par exemple, le contrat indiquera :

  • le travaux à exécuter obligatoirement

  • la durée du contrat qui ne doit pas être inférieur à un an,

  • les modalités de fourniture de pièces de rechanges,

  • les pénalités en cas d'inexécution par le professionnel des obligations prévues par le contrat,

  • les conditions que le professionnel doit respecter pour recourir à un sous-traitant,

  • l'information d'une personne qui peut représenter le propriétaire lors de la visite technique,

  • la mise à disposition d'une personne compétente pour accompagner le technicien pendant la visite...

 

Ces clauses minimales permettent aussi de changer plus facilement d'opérateur, puisque le contrat définira aussi les modalités de reconduction et de résiliation. Le propriétaire peut ainsi résilier à chaque tranche de travaux par exemple, afin de choisir une entreprise moins chère, ou plus compétente. En outre, le contrat contiendra aussi la formule de révision des prix.

 

À noter : Vous devez choisir une entreprise formée et habilitée à intervenir sur les ascenseurs.

 

Lors de la signature, le propriétaire doit remettre au professionnel une description des installations, ainsi qu'une notice d'entretien.

 

Le suivi

Le professionnel est quant à lui obligé de remettre au propriétaire un compte rendu après chaque visite. Sa forme est déterminée dans le contrat. Ce compte rendu est ajouté au carnet annuel d'entretien, lui aussi prévu au contrat. Le professionnel doit aussi fournir un rapport annuel.

L'état final de l'installation peut-être demandé deux mois avant l'échéance ou la résiliation du contrat, si le propriétaire le souhaite.

 

Par Perrine Roux, dans www.jegeremonimmobilier.frphoto CV

Partager cet article

Repost 0
Published by Perrine Roux - dans Maison
commenter cet article

commentaires

Camille 23/04/2014 11:01


Merci pour l'article :) !