Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : A nous la pige !
  • A nous la pige !
  • : Journaliste multimédia, voici quelques uns de mes articles publiés. Ce press book en ligne me permet de vous présenter mon travail. N'hésitez pas à me contacter.
  • Contact

Synopsis

Journaliste curieuse et force de proposition, je tiens à votre disposition les synopsis suivants. Rédacteurs en chef, si l'un d'eux pourraient être pertinent pour votre média, n'hésitez pas à me contacter.

 

  • Coton-tige : une pollution tombée dans l'oreille d'un sourd ? - Par Perrine ROUX
  • Ortie, la plante à tout faire - Par Perrine ROUX

Recherche

Droit d'auteur

Attention : La reproduction et l'utilisation des documents textes et photos publiés sur ce site sans l'accord express et écrit des auteurs est strictement interdit. Conformément au droit de la propriété intellectuelle, toute reproduction, utilisation ou diffusion de copies est expressément interdite et sanctionnée pénalement.

À nous la pige !

Bienvenue sur À nous la pige !

 

Je suis journaliste multimédia (print, web et radio).  À nous la pige est mon pressbook en ligne. Vous pourrez y consulter certains de mes articles publiés. Toujours à la recherche de nouveaux sujets et de nouvelles collaborations, j'attends vos propositions et commentaires. Désireuse d'intégrer une rédaction ou un service de communication, je me tiens à votre disposition.

 

N'hésitez pas à me contacter.

Bonne lecture !

Catégories

7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 08:00

Exit les idées reçues ! Se chauffer au bois ça n'est pas seulement mettre une grosse bûche dans une bonne flambée. L'offre de combustibles est beaucoup plus large et permet un panel étendu de solutions de chauffage.


Bûches, plaquettes, granulés... le bois énergie revêt de nombreuses formes. Ces combustibles sont soit issus de la forêt, soit de l'industrie bois ou encore de déchets de bois. Certains sont destinés à un usage domestique alors que d'autres seront utilisés dans des chaufferies collectives.

  • Les combustibles à usage domestiques


La bûche

Le plus connu et usité de tous les combustibles bois est sans conteste à la bûche. Issue de l'exploitation forestière, elle représente 80 % du bois énergie consommé en France. Elle s'utilise couramment dans les cheminées ouvertes, fermées et inserts, ainsi que dans les poêles, cuisinières à bois et chaudières à bûches, soit environ 6, 75 millions d'appareils dans l'Hexagone. Lors de l'achat, la mesure étalon est le stère, soit un volume apparent extérieur d'1 m³. De manière générale, il ne faut jamais acheter du bois bûche au poids, car il pourrait être trop humide et donc coûter plus cher car plus lourd, et serait impropre à une utilisation immédiate. En outre, le prix du stère oscille entre 40 et 80 € selon la taille des bûches (entre 33 cm et un mètre de long) et la situation géographique. Le pouvoir calorifique de la bûche est d'environ 1 200 à 1 800 kWh. Attention toutefois, il faut veiller à utiliser du bois bien sec (à 20 % d'humidité). Le mieux est d'opter pour du combustible labellisé NF bois de chauffage qui permet d'avoir toutes les informations nécessaires (provenance, essence...), ainsi que l'assurance d'une bonne qualité. Mais il est aussi possible de se fournir auprès d'un particulier ou d'un domaine public autorisé, à condition de ne pas avoir peur de manier la hache et des rondins parfois très lourds.


Extrait du hors-série de Maisons d'ambiance construire en bois consacré au chauffage, par Perrine ROUX.


Quelle essence pour mon chauffage bois ?

Quand on se chauffe au bois on ne jette pas n'importe quelle essence dans le feu. Certaines vont encrasser les conduits et produire plus de fumées, comme le sapin, d'autres éclatent lors de la combustion comme le châtaignier, d'autre encore ont un trop faible rendement, comme le peuplier. Mieux vaut donc opter pour des feuillus durs comme le hêtre, le merisier, le chêne ou le tremble. Certains résineux et feuillus tendres peuvent aussi être employés, comme l'épicéa, le pin, le mélèze, ou le saule. Les résineux montent plus vite en température que les feuillus, mais, cela implique que le feu doit être rechargé plus souvent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Perrine ROUX - dans Maison
commenter cet article

commentaires